Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MAYA IN TAIWAN

MAYA IN TAIWAN

LA VIE MADE IN TAIWAN, DECOUVERTE D'UNE ILE FASCINANTE

Capturer le temps - exposition photos Pulitzer 普立茲新聞攝影獎

 

La photographie est un langage...

Avez-vous déjà été émus par une photo journalistique au point d'en avoir les larmes aux yeux? Eh bien moi oui. 

C'est ce qui m'est arrivé en allant voir l'exposition itinérante des photos lauréates du Prix Pulitzer, au Parc créatif Huashan 1914 à Taipei.

 

pilitzer-3.jpgpulitzer.jpg

 

Cette exposition nous a permis de voir ou revoir 151 photos qui ont obtenu le Prix Pulitzer depuis 1942. Il y avait les clichés les plus connus de la seconde guerre mondiale, ceux du Vietnam, ceux qui ont marqué la société américaine comme les attentats du 11 septembre, et d'autres tout aussi insoutenables, encore plus même,  qui vous hantent pour longtemps en mettant en scène des enfants, des hommes face à la violence de la vie.

En y allant, je ne m'attendais pas être autant chamboulée, je vous propose 3 clichés, qui m'ont particulièrement émue et que vous connaissez peut-être.

 

 

pulitzer9.jpg



Photo de Charles Porter, photographe amateur. Attentat à la bombe d'Oklahoma City en 95. Le pompier Chris field porte le corps d'une enfant grièvement blessée et tentera de la ranimer. Elle mourra dans ses bras.

 

pulitzer8.jpg

 

Celle-ci, vous devez vous en souvenir. A l'époque j'étais jeune mais je me souviens que ma gand-mère parlait sans cesse de cette petite fille qu'on voyait aux infos coincée dans la boue...1985, Omayra Sanchez, fillette de 13 ans qui lors de l'éruption du volcan Nevado en Colombie se retrouva bloquée dans la boue et les débris de sa maison, et qui mourra dans ce trou au bout de 3 jours de calvaire avec les télés du monde entier autour d'elle. Photographe : Frank Fournier. 

 

pulitzer6

 

et enfin, la plus terrible de toutes et à double titre. La photo d'abord : Au Soudan, un vautour posé au sol semble scruter sa prochaine proie, un enfant visiblement à bout de force, la tête contre le sol. Puis le photographe : Kevin Carter qui se suicida quelques mois plus tard accusé d'être le veritable charognard. Double tragédie.

 

Voila mes chers aminautes..., je vous promets de faire plus gai la prochaine fois.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Latil 05/05/2013 11:13

Des photos vraiment poignantes, qui ont fait l actualité. J éprouve beaucoup d admiration pour tous les reporters qui osent risquer leur vie pour nous faire partager les moments difficiles de la vie. Il nous offrent des témoignages poignants qui font parfois le tour du monde.
Bonne soirée Sylvie
Latil

Barbizon 05/05/2013 15:40

Oui, c'est tout a fait ca, quel métier! Pour moi ce sont de vrais héros! Il ne faut pas les juger, ils ne peuvent pas sauver le monde, ce sont juste des messagers..Bises.

Muriel79 03/05/2013 12:25

Je comprends ton émotion et la partage...
Bisous

Mai 30/04/2013 16:52

Très triste toutes les photos. Je connaissais la dernière... mais je ne connaissais pas l'histoire de photographe. De temps en temps la photo peut voler de ses ailes toute seule, de temps en temps elle parle de la scène plus exagère. Elle nous donne une image mais toutes les image ne sont pas vraies, j'espère... Bisous.

mademoiselle may 26/04/2013 09:14


Un petit coucou rapide avant d'aller au travail, je t'embrasse bien fort Sylvie

Barbizon 27/04/2013 04:46

Merci, je fais un essai reponse au coms..

mademoiselle may 25/04/2013 09:35


Ces photos sont terribles, si intenses en émotion et surtout en impuissance. Je me souviens de la petite fille, j'étais gamine à l'époque et j'avais été bouleversée et en colère. Je ne comprenais
pas pourquoi on la regardait et pourquoi on ne pouvait pas la tirer de la boue. La photographie est un art à part entière, ancré dans la réalité de l'instant, une photo frappe le coeur comme la
foudre un arbre. C'est un bel article Sylvie.


Je t'embrasse bien fort, et je suis contente de t'avoir fait plaisir avec ce petit paquet, et bonne lecture!

Barbizon 25/04/2013 14:24



Bonsoir Mai, je te remercie encore! C'est tellement gentil! Ca me fait oublier ces photos..Gros bisous, Sylvie



Cendrine 24/04/2013 12:14


Bonjour,


Je suis profondément émue par ton article. Certaines photos ont une immense charge émotionnelle, comme si la pellicule captait l'afflux de sensations et d'émotions éprouvées. D'ailleurs, pour de
nombreux peuples la photographie pouvait aspirer l'âme des êtres. Ces photos sont bouleversantes à l'extrême, à la fois terribles et magnifiques. Je me souviens de la petite Omeyra, j'avais le
même âge qu'elle et j'étais en larmes quand elle a disparu. Je croyais, dans ma tête d'enfant, qu'elle s'en sortirait...


Les autres photos sont terribles aussi, du grand art dans la souffrance. Un très bel article, vraiment...


Je te souhaite une belle journée, gros bisous


Une photo prise en bas de ma rue, pour t'apporter les couleurs du Printemps


Cendrine



Barbizon 24/04/2013 14:40



Merci Cendrine, tu es tres gentille! Oh moi aussi j'ai ete tes emue, dans l'article je n'ai mis que 3 photos mais dans l'expo. c'etait 150 photos..a la fin j'avais la nausee..et l'ambiance etait
pesante, pas un bruit dans les salles. Merci pour ta visite, gros bisous, Sylvie



Dalma-dog 23/04/2013 09:04


Salut mon amie barbizon,très dure ton article
!!!! aujourd’hui je plante les pommes de terre !!!!!!je te souhaite une bonne journée, bise a+

isabelle 23/04/2013 05:12


je me souviens très bien de la 3ème, j'avais moi-même été choquée par ce cliché, puis en réfléchissant je me suis dis que le photographe faisait son job qui consiste à photographier l'horreur de
la famine ou de la guerre sans démagogie. Bonne journée.

Barbizon 23/04/2013 06:28



Je crois qu'elle a choqué beaucoup de monde. Le travail de ces journalistes nous permet de ne pas sombrer dans l'indifférence totale face aux horreurs de ce monde. Merci pour la visite!



francoise 22/04/2013 22:18


Terrible ces photos ! Moi, je n'oublierai jamais un poster que j'ai vu, pendant la guerre du VietNam, une petite fille courant seule,à moitié nue sous les bombes, elle pleurait, c'était
bouleversant !! Bises. FRANCOISE

Barbizon 23/04/2013 06:12



Ha, figure-toi qu'elle y était cette photo ! cette petite fille qui court nue après avoir été brulée par du napalm, terrible . Mais bonne nouvelle, d'après les infos sous la photo, elle aurait
survécu et a gardé le contact avec le photographe... Bisous Françoise.



melbeausiteweb 22/04/2013 20:40


C'est rempli d'émotion et d'impuissance face ces tristes réalités du Monde dans lequel nous vivons, à travers le genre humain et les lois de la nature .

Barbizon 23/04/2013 06:30



Oui, elles nous permettent de ne pas tomber dans l'indifférence totale (et pour ma part de relativiser les petits problèmes de la vie quotidienne). A bientôt Melbeau!



LADY MARIANNE 22/04/2013 20:39


des photos éternelles !! qu'il faudra ne pas oublier au placard-
très émouvantes- merci pour ce partage-
bisous !!

Barbizon 23/04/2013 06:00



Oui Lady, il y en avait des misères photographiées..que ça pratiquement, je ne me rappelle pas d'une seule photo gaie qui m'aurait fait sourire... Bisous à toi.



Fabymary POPPINS 22/04/2013 17:34


moi aussi des photos m'émeuvent et celles là sont fortes et par contre j'ai le souvenir de la petite fille et ai pas accepté pas plus que pour al dernière qu'elle je découvre qu'on ait pu
immortaliser ça  mais en même ytemps pour faire prendre conscience mais ne pouvaient ils rien faire? oui je suis une REVOLTEE moi, bisous

Barbizon 23/04/2013 05:58



Je te comprends car moi aussi je me suis posée la question, qu'est-ce que j'aurais fait à leur place? n'aurais-je pas embarqué l'enfant sous le bras?  Comment est-ce possible que rien ne
soit fait? Les journalistes font leur travail cad, prendre les photos de l'abominable et essayer de  créer une émotion générale pour essayer de faire bouger les choses au niveau des
politiques. Dans la 3ème, d'après ce que j'ai lu l'enfant était malade et contagieux et les journalistes avaient pour conseil de ne approcher la population. Mais comment continuer à vivre après
une telle tragédie..rongé par la culpabilité..Bisous Faby.



madilys 22/04/2013 14:56


tres émouvantes,les3!!!!!!!!


la derniére,le photographe a été trop loin,il a du être rongé de remords,intenables,pour en finir


bisous tous 

Barbizon 22/04/2013 15:00



En plus, je ne m'attendais pas a une telle emotion de ma part, c'est incroyable le pouvoir d'une photo! Pour la 3eme, c'est terrible, il etait jeune en plus, 33 ans je crois...Bisous a toi.